Délibération publique



ENJEUX POLITIQUES ET DÉMOCRATIQUES

Publié le 3 juin 2009 par Joseph Yvon THÉRIAULT | Lu 510 fois

La Chaire de Recherche du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie (Chaire MCD) se propose d’organiser dans le cadre des chantiers sur le renouvellement de la social-démocratie deux ateliers : un premier ayant comme thème : Pourquoi vouloir renouveler la social-démocratie ? ; un second : Démocratie représentative, démocratie participative, quels enjeux pour la social-démocratie ?




CHANTIER VERS UNE NOUVELLE SOCIAL-DÉMOCRATIE

Publié le 4 juin 2009 par Benoît Lévesque | Lu 499 fois

Lors de la chute du mur de Berlin, en 1989, plusieurs ont célébré l’entrée du capitalisme dans une période d’âge d’or. À l’automne 2008, l’éclatement d’une crise financière de très grande ampleur indique clairement la fin de cette période qualifiée de néolibérale. Cette crise, qui touche d’abord les États-Unis, ne tarde pas à sévir brutalement dans toutes les régions du monde et à toucher la plupart des champs d’activité. Certes, elle ne signifie pas la fin du capitalisme. Cependant elle met en évidence les limites d’une régulation exclusivement marchande et la nécessité d’innover pour non seulement répondre aux urgences mais pour penser une sortie de crise qui ouvre sur le développement durable. Aujourd’hui, beaucoup n’hésitent pas à parler de la nécessité d’une refondation du capitalisme voire même à exiger son dépassement.




LA SOCIAL-DÉMOCRATIE : CHANTIERS ET DÉBATS

Publié le 2 août 2009 par Pierre Beaudet | Lu 595 fois

Un texte publié récemment par Michel Doré, Marilyse Lapierre, Benoît Lévesque, Yves Vaillancourt se présente comme un appel pour « lancer un chantier pour travailler à un renouvellement de la social-démocratie ». C’est un texte qui porte à réflexion, si ce n’est de l’importance de ses auteurs. Ce sont en effet des intellectuels qui ont travaillé longtemps avec les organisations de gauche jusque dans les années 1980 . Par la suite, ils ont poursuivi leur travail en l’orientant principalement vers l’économie sociale, en lien avec les mouvements qui ont travaillé sur ce terrain, tout en étant relativement proches du PQ .




DE L’URGENCE D’OUVRIR UN CHANTIER POUR RENOUVELER LA SOCIAL-DÉMOCRATIE AU QUÉBEC (Le Devoir, 2 septembre)

Publié le 2 septembre 2009 par Benoît Lévesque , Marilyse Lapierre , Michel Doré , Yves Vaillancourt | Lu 480 fois

Réfléchissant à la conjoncture politique et économique actuelle et constatant qu’après le socialisme réel, le néolibéralisme avait lui aussi beaucoup de plomb dans l’aile, quelques personnes, préoccupées par le progrès social et un développement économique durable, ont pensé que la social-démocratie pouvait aujourd’hui être considérée comme la voie de l’avenir, à condition de procéder, avec autant de générosité que de lucidité, à une réflexion conduisant à son renouvellement en profondeur. Ce document n’a pas la prétention d’être ni un manifeste ni une plateforme politique, mais se veut plutôt un document de travail. L’idée d’ouvrir un chantier pour évaluer toutes les coutures d’une social-démocratie ajustée aux temps présents et prenant en compte les impératifs du futur a fait son chemin. Le projet consiste à interpeller tant les leaders politiques que ceux de la société civile afin qu’un véritable débat de société prenne place. D’ici la tenue d’un colloque national sur la question en 2010, des rencontres sectorielles sont prévues. Le présent texte, présenté en deux temps, est un condensé du document de travail qu’on trouve à la page d’accueil (voir Présentation de la coalition).




DES DÉBATS À LANCER DES THÈMES À APPROFONDIR (Le Devoir, 3 septembre)

Publié le 3 septembre 2009 par Benoît Lévesque , Marilyse Lapierre , Michel Doré , Yves Vaillancourt | Lu 729 fois

Au terme d’une vingtaine d’années qui ont vu l’échec du communisme et le déclin, pour ne pas dire l’impasse du néolibéralisme, une fenêtre s’est ouverte pour qu’une réflexion en profondeur soit menée sur les conditions du renouvellement de la pensée et de l’action social-démocrate au Québec.

Il faudra réfléchir à la composition de la base sociale sur laquelle cette social-démocratie renouvelée pourra se construire. De même, pour ne pas avoir suffisamment pris en compte la question nationale québécoise, la social-démocratie n’y a jamais connu une pénétration significative.




CHANTIER VERS UNE NOUVELLE SOCIAL-DEMOCRATIE : RÉPONSES AUX COMMENTAIRES

Publié le 23 septembre 2009 par Benoît Lévesque , Marilyse Lapierre , Michel Doré , Yves Vaillancourt | Lu 529 fois

A la suite de la publication de notre texte sur le site d’OikosBlogue et la version abrégée parue successivement dans Le Devoir du 2 septembre et du 3 septembre, nous avons reçu plusieurs commentaires intéressants et pertinents auxquels nous donnons suite aujourd’hui.

Notre invitation à s’inscrire dans un chantier pour renouveler la social-démocratie suppose que l’on a tenu pour acquis deux propositions préalables. Notre démarche s’inscrit dans une longue tradition politique réformiste plutôt que dans une tradition révolutionnaire visant le renversement de l’État et l’éradication du système capitaliste, y compris de l’économie de marché. La seconde question, consécutive au choix de la social-démocratie comme démarche réformiste, est celle de savoir si l’on doit mettre l’accent sur la réaffirmation de la social-démocratie, telle qu’elle a été expérimentée par divers gouvernements sociaux-démocrates, ou sur son renouvellement comme le suggère une analyse à la fois des transformations sociales, politiques et économiques et des limites rencontrées par ces mêmes expériences sociaux-démocrates qui explorent actuellement de nouvelles voies.




EN CES TEMPS INCERTAINS, ON NE PEUT ÉVITER UN VRAI DÉBAT DE SOCIÉTÉ

Publié le 19 novembre 2009 par Benoît Lévesque , Marilyse Lapierre , Michel Doré , Michel Rioux , Yves Vaillancourt | Lu 420 fois

L’importance, pour ne pas dire l’urgence d’organiser la réflexion collective sur l’état de notre démocratie et l’avenir de notre société devrait nous interpeller puissamment. Il se présente en effet des moments qu’il faut saisir dans l’histoire des peuples quand les vieux modèles, épuisés, atteignent leurs limites et conduisent à de nouvelles impasses. À défaut, nous serions condamnés à reculer dans la recherche du bien commun et d’une société plus juste.




RETOUR SUR LA SOIRÉE DU 10 DÉCEMBRE (LA QUESTION DU SYNDICALISME)

Publié le 28 décembre 2009 par Gilles Gagné | Lu 443 fois

J’ai voulu souligner dans mon intervention que la principale orientation du projet de chantier touchait à l’institutionnalisation du secteur de « l’économie solidaire » à titre de grand partenaire du « parlementarisme social » où se dessinent les compromis politiques. Le projet évoque avec de compréhensibles sympathies la batterie de mobilisations économiques de la société civile qui ont été rendues possibles par des accords au sommet sous les gouvernements Parizeau, Bouchard et Landry et il indique aussi que cette mini période de réchauffement de la social-démocratie s’est même poursuivie, en dépit des apparences mais un sens plus large et plus classique, sous le gouvernement libéral qui a suivi. J’ai souligné que cette histoire récente des mesures sociales au Québec était en tous points conforme au Third way de Tony Blair, qu’elle lui était à peu près contemporaine et qu’elle s’accompagnait des mêmes mesures d’assainissement et de retrait de l’État au profit de « la prise en charge des milieux par eux-mêmes ».




LE RENOUVELLEMENT DE LA SOCIAL-DÉMOCRATIE

Publié le 28 décembre 2009 par Gilles Gagné | Lu 500 fois

1

Je remercie Robert Laplante pour cette invitation qui m’honore, sans doute un peu trop, et je vous remercie d’avance pour votre tolérance à l’égard de la fonction qui m’est confiée et dont je vais tenter de m’acquitter sans détour, dans l’espoir d’être utile.

Je dois cependant vous avisez, par honnêteté, que je n’ai pas tout parié sur votre gentillesse et que, mesure exceptionnelle, j’ai demandé à mon fils d’être présent au cas où je tomberais sur la tête en étant jeté à la rue.

Prudence supplémentaire, où je m’engage cependant en toute honnêteté, je veux commencer par féliciter les auteurs du document.




NOUVELLE GAUCHE EUROPÉENNE : « NEXT LEFT »

Publié le 28 décembre 2009 par Michel Doré | Lu 462 fois

Notre démarche qui se fait sous le thème du renouvellement de la social-démocratie n’est évidemment pas un phénomène uniquement québécois. Dans plusieurs pays européens de tradition social-démocrate, les gains sociaux et économiques ont été considérables dans les trois décennies d’après-guerre. Depuis une vingtaine d’années, avec la mondialisation, la généralisation des politiques ultralibérales et divers facteurs que nous avons analysés dans d’autres textes, la social-démocratie est remise en question.


pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |>



Présentation de la coalition

NOUVEAU : Pour vous inscrire et recevoir tous les nouveaux numéros de la veille sur la social-démocratie dès sa sortie, merci d’écrire à l’adresse suivante  :

listproc@uqam.ca

Vous écrivez dans le corps du texte seulement ET en une seule ligne :

subscribe veillesd prénom nom

************************

La réflexion sur le renouvellement de la social-démocratie sera portée dans le cadre d’une aventure intellectuelle originale. Un consortium de recherche va se concerter pour conduire durant toute l’année des travaux qui prendront en charge l’un ou l’autre des grands questionnement soulevés par le texte de référence lancé par Benoît Lévesque, Michel Doré, Marilyse Lapierre et Yves Vaillancourt. Co-responsables, sous la coordination de l’Institut de recherche en économie contemporaine (Robert Laplante), de la mise en œuvre d’une programmation de travail qui fera une large place aux échanges et aux débats entre chercheurs et acteurs de la société civile, les membres et participants de ce consortium de recherche seront appelés à faire paraître sur le site Internet des textes faisant état de l’avancement de la réflexion. Divers événements vont ponctuer le parcours qui devrait déboucher sur un grand rendez-vous public à l’automne 2010. Le consortium est formé des membres suivants : le CÉRIUM (Pascale Dufour), la Chaire du Canada Mondialisation, citoyenneté et démocratie (Joseph-Yvon Thériault, titulaire), l’Observatoire de l’Administration publique ( Louis Côté, directeur), les Éditions Vie Économique (Gilles Bourque, coordonnateur) et de deux équipes de partenaires, dont l’une réunie autour de Denise Proulx, de GaïaPresse, et Lucie Sauvé, de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative en environnement, et l’autre rassemblée autour de Christian Jetté de l’Université de Montréal et Lucie Dumais de l’UQAM.

 


Agenda

 

Editorial

L’importance, pour ne pas dire l’urgence d’organiser la réflexion collective sur l’état de notre démocratie et l’avenir de notre société devrait nous interpeller puissamment. Il se présente en effet des moments qu’il faut saisir dans l’histoire des peuples quand les vieux modèles, épuisés, atteignent leurs limites et conduisent à de nouvelles impasses. Le Québec est rendu à l’un de ses moments.



 



 

        Admin | Suivre la vie du site RSS 2.0